•  

    Nos projets d'expérimentation rassemblent des acteurs de différents horizons autour d'un défi local. Les groupes constitués imaginent une solution, la mettent en oeuvre et apprenent ensemble de l'expérience.

    Voilà les défis sur lesquels nous travaillons depuis 2019

  • 🌅 Défi #1 - Comment repenser les liens ville-campagne et attirer des jeunes en ruralité ? 🌅

  • En créant du contenu inspirant

    Il est plus facile de passer le pas de l'installation en ruralité quand d'autres ont déjà ouvert la voie. Et ces personnes sont nombreuses : installations agricoles, professions médicales, porteuses et porteurs de projet de l'Economie Sociale et Solidaire, etc. Les profils inspirants ne manquent pas, mais ils sont souvent peu connus. Pour donner envie, rien de tel que donner la parole à celles et ceux qui parlent avec enthousiasme de leur changement de vie.

    En favorisant la rencontre avec le territoire et ses habitant.e.s

    L'inspiration seule ne suffit pas. Il faut ensuite créer la rencontre avec un nouveau territoire, avec sa communauté locale, avec ses opportunités. Au-delà du cadre de vie, c'est la connexion humaine qui crée le déclic et le passage à l'action. Il s'agit donc de favoriser la rencontre avec les personnes qui donnent vie à un territoire : ses agriculteurs, ses artisans, ses élus, son tissu associatif, etc.

  • broken image

    Passerelle Normandie

    Depuis 2020, nous créons du contenu inspirant (sous forme de vidéos, podcasts et retours d'expérience) et nous multiplions les occasions et formats de rencontre entre une population jeune en quête de nouvelles façons de vivre et des territoires ruraux en quête d'énergie pour répondre aux besoins de sa population : santé, agriculture & alimentation, éducation, entrepreneuriat social, etc.

    Pour en savoir plus.

    broken image

    Hameau de santé

    Comment attirer de jeunes professionnels de santé en ruralité ? En leur proposant de contribuer au développement d'un nouveau système de santé. Un système qui donne sa juste place aux facteurs clefs de santé : nutrition, activité physique, lien social. Un système où les professionnels de santé se connaissent et travaillent en réseau et complémentarité. Un système où le patient reprend une voix et une place motrice dans son parcours de soin. C'est l'ambition derrière le projet Hameau de santé.

    Pour en savoir plus.

  • 🏡 Défi #2 - Comment créer de nouveaux espaces de rencontre et de convivialité en ruralité ? 🏡

  • En créant des espaces partagés et auto-gérés

    Le café du village a disparu, laissant un vide qui ne demande qu'à être combler. Mais comment faire communauté quand les espaces de rencontre se limitent à des salles municipales impersonnelles ou des gymnases mal chauffés ? En créant de nouveaux lieux, à la croisée entre le café public et la maison de quartier. En apprenant à faire ensemble par l'auto-gestion, qui dévoile nos capacités individuelles et collectives.

    En favorisant la mise en réseau de ces lieux de vie

    A travers ces nouveaux lieux, des communautés émergent. Ces communautés peuvent se développer indépendamment les unes des autres. Ou au contraire, se développer en synergies en mutualisant leurs compétences, leurs réseaux, leurs équipements, leurs idées et leurs aspirations. Faire communauté au-delà de son cercle immédiat, pour contribuer ensemble à un projet plus large et fédérateur sur son territoire.

  • broken image

    L'auberge participative El Capitan

    El Capitan est une auberge participative et autogérée. Lancée par des salarié.e.s de La Coop des Territoires en 2018, ce projet représente notre première expérimentation autour de la gestion d'un commun. A ce jour, près de 2000 personnes ont séjourné à l'auberge, qui fonctionne exclusivement sur contributions libres de sa communauté, en auto-gestion et grâce à l'implication régulière d'une quarantaine de bénévoles. Pour en savoir plus.

    broken image

    La Fabrique du Bocage

    La Fabrique est un réseau de 4 tiers-lieux situés sur le territoire du Bocage ornais. Il réunit le K-Rabo (café culturel et épicerie), Familles Rurales Briouze (centre de vie sociale), les Fourmis Vertes (ressourcerie) et El Capitan (auberge participative). Le réseau vise à favoriser l'entraide et la mutualisation entre ces 4 communautés tout en servant de centre ressource pour d'autres tiers-lieux en création sur le territoire et ses alentours. Pour en savoir plus.

  • 🌾 Défi #3 - Comment améliorer la résilience alimentaire sur nos territoires ? 🌾

  • 👨‍🌾 En favorisant les nouvelles installations et la reprise d'exploitations à céder

    D'ici les 10 prochaines années, près de la moitié des agriculteurs français partiront à la retraite. En fonction des actions qui seront mises en place ces prochaines années, ce phénomène peut représenter un risque ou une opportunité. Un risque car en l'absence de repreneurs, ces terres partent généralement à l'agrandissement de fermes voisines, réduisant ainsi le nombre de fermes en France, le nombre et la qualité des emplois agricoles, et poussant à l'adoption de pratiques plus intensives. Une opportunité car la transmission de ces terres représente une occasion pour engager l'agriculture française vers une transition agro-écologique en encourageant des jeunes (issus ou non du milieu agricole) à s'installer et mettre en place des systèmes de production plus résilients et régénératifs des sols et des écosystèmes.

    🥕️ En recréant des filières de production et d'approvisionnement locales

    L'approvisionnement alimentaire de nos territoires repose aujourd'hui sur une chaîne complexe de facteurs : prix des denrées sur les marchés internationaux, prix de l'énergie, stabilité géopolitique, état des infrastructures (routières et portuaires), disponibilité de main d'oeuvre, etc. Dans un contexte où l'énergie est bon marché et où le système global est stable, cette chaîne semble fonctionnelle (les ruptures d'approvisionnement sont rares). Toutefois, les crises telles que la pandémie de COVID ou la guerre en Ukraine montrent les limites du système lorsqu'il est mis sous tension. Relocaliser une partie de la production alimentaire sur nos territoires permettrait de réduire cette exposition aux risques globaux, de réduire l'impact environnemental liés à ces approvisionnements distants, d'augmenter la valeur ajoutée revenant aux producteurs (en réduisant le nombre d'intermédiaires) et d'impulser à terme des dynamiques de gouvernance alimentaire territoriale.

  • broken image

    L'Alterfixe

    L’Alterfixe propose un parcours immersif facilitant la transmission de fermes dans le Bocage ornais. Ce projet est co-porté avec le Réseau des CIVAM normands et appuyé par une quarantaine de bénévoles (agriculteurs, professionnels du milieu agricole et habitants). A travers l'organisation d'un camp d’été autogéré et d'un parcours d’accompagnement personnalisé, l'Alterfixe permet aux futurs agriculteurs de découvrir un territoire et ses opportunités, de rencontrer de futurs associé.e.s et de bénéficier de l’expertise des différents partenaires dans leur installation agricole. En savoir plus.

    broken image

    Qu'est-ce Qu'on Mange Demain dans le Bocage ?

    Née d'une initiative citoyenne en 2019, QQMDB est un projet de filière alimentaire bio et locale à destination de la restauration collective et des magasins de proximité du Bocage ornais. L'iniative est co-portée par Bio en Normandie, la SCIC Nourrir l'Avenir et la Coop des territoires. En mai 2023, le projet regroupe une 20aine d'agriculteurs bio, 14 restaurations collectives, 6 magasins de proximité. Un collectif de parents d'élèves ("Du Bocage dans l'Assiette") a également été créé afin de faciliter les échanges autour de l'intégration de produits bio, locaux et faits maison dans les assiettes de nos enfants. En savoir plus.